fbpx

Quand il est devenu évident que je voulais me reconvertir dans la cuisine, la question du coût a évidemment été un facteur très important. Avant même de me demander quel organisme pourrait prendre en charge ma formation, il fallait que je sache quel serait le coût d’un CAP Cuisine pour adultes. Cet article répondra peut-être aux questions que vous vous posez.

CAP cuisine pour adultes : le coût de la formation

Candidat libre

Bien évidemment, vous pouvez choisir de passer votre CAP Cuisine en candidat libre. Pour cela, il vous suffit de vous inscrire à l’académie de votre ville. Et dans ce cas, tout est gratuit. Si cela vous intéresse, j’ai trouvé un article très clair sur le blog  Oups ! La gourmande ! 

Je n’ai pas fait ce choix car je me connais : j’ai besoin d’être entourée et la formation me donnera un cadre.

Si vous savez vous auto-discipliné, faites des économies et passez votre CAP en candidat libre. C’est plus l’organisation que le jurés va regarder que l’école qu vous a formé.

Greta

Les formations proposées par les GRETA sont généralement prises en charge par l’entreprise ou par le Pôle Emploi. Pour plus d’infos, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’oeil sur leur site et la page dédiée aux formations pour adultes.

Je ne sais pas ce que vaut cette formation. Mais c’est aussi un moyen de ne pas avoir à débourser de l’argent. (Si vous avez passé votre CAP via le Greta, laissez un commentaire : ça pourra aider d’autres personnes à se décider)

Le CEPROC

Sur papier, le CEPROC me semblait être une chouette possibilité (en plus d’être tout proche de chez moi). En arrivant à cette école, j’ai déchanté (locaux vieillots… mais on ne juge pas un livre à sa couverture, hein 😉 ). L’entretien que j’y ai passé a été un peu… bizarre (des questions assez déplacées). Mais j’y ai été acceptée. A la fin de l’entretien, c’était ok. La personne en charge des formations m’a expliqué que les candidats étaient choisis selon plusieurs critères dont la motivation et leur projet. Et en gros les premiers arrivés étaient les premiers choisis. Si FERRANDI ne m’avait pas accepté, je serai allé dans cette école. Dont la formation pour un CAP Cuisine pour adultes s’élève à 7 700€

FERRANDI

Quand on compare les différentes écoles proposant un CAP Cuisine pour adultes, l’école Grégoire FERRANDI revient constamment. La réputation de cet établissement n’est plus à faire. Et quitte à reprendre les cours, autant que ce soit dans la meilleure école. Mais passer un CAP dans cette école renommée à un coût elle aussi : 8 748€

Coûts annexes

En plus du coût de la formation, il faudra ajouter :

  • la mallette professionnelle : 225€
  • Les livres : 84€
  • la tenue professionnelle : 154€

Soit un total de : 463€

(Cette liste des établissements n’est pas exhaustive)

Je ne sais pas pour vous,  mais penser qu’il faudra débourser près de 10 000€ pour une formation, ça me paraît énorme. Heureusement, certains CAP Cuisine pour adultes peuvent être pris en charge par Pôle emploi ou par votre entreprise dans le cadre d’un DIF. J’ai aussi vu quelques villes qui proposent des cours de cuisine en cours du soir afin de préparer le CAP Cuisine.

J’ai eu l’immense chance que mon ancienne entreprise prenne totalement en charge le coût de mon CAP Cuisine. Sinon je l’aurais passé en candidat libre.

Si vous avez d’autres questions ou si vous voulez partager votre expérience, n’hésitez surtout pas 🙂

Et si le sujet vous intéresse, voici quelques articles qui pourraient vous intéresser :

J’espère que ces quelques articles vont aideront à y voir plus clair et je vous souhaite beaucoup de réussite dans votre parcours 🙂

6 Comments

  • Clementine dit :

    Bonjour ,

    Je me permets de vous écrire car après avoir travaillé dans la communication et l’événementiel, je suis actuellement en pleine réflexion pour une reconversion professionnelle dans la restauration.
    Après avoir lu votre article, je voulais savoir comment se passait votre formation ? Avez-vous commencé un stage (non rémunéré ou en contrat de professionnalisation) ? Si oui, dans quel restaurant ? Et quelles sont vos missions ?
    Avec un tout petit peu de recul, regrettez-vous votre reconversion dans le monde de la gastronomie ou pas du tout ?

    Merci beaucoup pour votre retour.
    Clémentine

    • Sab dit :

      Bonjour Clémentine,

      Je crois qu’il est un petit tôt pour tout ananlyser mais je ne regrette pas du tout cette reconversion. Durant cette année, j’ai appris tellement de nouvelles choses… J’ai décidé de faire un stage chez un traiteur (plus en rapport avec mon futur projet professionnel qu’un restaurant). C’est un stage non rémunéré, où je fais autant de taillages que de cuissons. Le stage permet aussi de travailler son organisation (il faut lancer plusieurs préparations en même temps et ne rien rater).
      L’aspect financier mais aussi l’aspect physique sont à prendre en compte. Il faut se lever très tôt, être toujours debout… C’est un métier aussi physique qu’on le dit 🙂
      Si vous pouvez avez d’autres questions, n’hésitez surtout pas .

    • Sophie dit :

      Bonjour

      Pouvez-vous nous en dire plus sur l’apres-CAP? Avez-vous trouve du travail tout de suite? Vous y etes-vous retrouvee financierement?

      • Bonjour,
        Alors 2 ans après le CAP, voilà mon constat (tout à fait personnel et qui n’engage que moi) :

        – Oui on peut travailler en cuisine. Trouver un emploi de commis sera très facile. Mais les horaires sont un peu dingue, surtout quand on a une vie de famille. Et travailler en cuisine, c’est quand même physique.

        – Certains de mes camarades ont lancé leur entreprise. Ça marche plutôt bien. Il y a plusieurs chefs à domicile, une autre qui a lancé son entreprise de traiteur, trois autres qui lancent leur restaurant…

        – Financièrement : il faut être prêt à faire des sacrifices. Ça serait vous mentir que vous dire qu’après un CAP cuisine, tout le monde roule sur l’or. C’est beaucoup d’investissement personnel.

        Mais vivre de sa passion n’a pas de prix. Se lancer est un choix compliqué parce qu’il y a quand même les factures à payer 🙂

        En ce qui me concerne, j’ai eu un bébé quelques mois après l’obtention de mon CAP et ça a tout bouleversé. Je voulais passer du temps avec ma famille et ça a repoussé mes projets. Aujourd’hui, pour vivre, j’allie mes 3 passions : la cuisine, la photographie et l’écriture. Je ne roule pas sur l’or mais j’ai fait le choix d’avoir l’envie d’aller bosser avec le sourire tous les matins 🙂

        N’hésitez pas si vous avez d’autres questions.

        Bonne journée.

        Sabrina

  • Meyilo dit :

    Ah oui quand même. Je ne pensais pas que c’était aussi cher. Quand commences tu ?

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer7